ffbh-pedagogy.org balance - pedagogy Philosophy of the project About Us Contact Us pedagogy french pedagogy español
Foundation Directors
Shawn Adler
  Kinesiologist
Stacey "Daisy" Shlakman
  MSEd., Kinesiologist, Massage Therapist
Gilles Denis Lortie
  MSEd., Kinesiologist, Psychotherapist
   
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Isla del Sol - Training with the superintendent
 
 
Training, also look at infinity symbol at board
 
Jennifer first English class
Notre Experience        Our Genesis
Experience du Quebec
  ALemerican-Quebeq Experience in Guatemala
  Le départ du projet, avril 2002,San Marcos, Lake Atitlan
    Experience en Amerique du Sud

Experience du Quebec

Histoire de la Fondation “Plein Equilibre”

Un jour mon ami Christian vient me voir et me dit: « j’aimerais faire quelque chose pour les enfants. Ils sont les hommes et les femmes de demain » , et j’ai du temps pour les aider. Il était aussi intéressé à trouver d’autres alternatives ( ex. au ritalin) pour les enfants hyperactifs et pour les enfants obèses.

Deux mois plus tard, la Fondation Plein Equilibre était créée au Québec, Canada, avec en plus, Micheline B. et Nicole. Nous désirions tous investiguer dans divers domaines pour aider, et préparer les enfants à avoir un meilleur avenir.

Les premiers volontaires se joignent à nous… Lucie, Micheline M. Normand etc. Et nous organisions régulièrement des journées Enfants Tendresse.
LA FONDATION EST BASÉÉ SUR UN SEUL GRAND PRINCIPE:

L’ENFANT EST UNE SOURCE A FAIRE JAILLIR,

NON UN VASE A REMPLIR.

Nous demandions aux volontaires de voir, de regarder les enfants comme de petits êtres en devenir avec d’infinies possibilités et d’avoir une vision temporaire du problème de l’enfant. Temporairement, il apprend plus lentement que les autres. Etc.
Au cours de ces journées l’enfant était la personne la plus importante. Nous avons alors commencé à travailler avec des enfants temporairement dyslexiques, hyperactifs, avec troubles d’apprentissage ou de déviations multiples.

Les premiers volontaires utilisaient différentes techniques:

Christian: Chiropraticien, naturopate, Kinésiologue, il vérifiait en autres les troubles d’apprentissage en relation avec les traumatismes post-nataux.

Denis : Spécialiste en éducation ( troubles d’apprentissage et du comportement )
kinésiologue et psychothérapeute.

Lucie: Chimiste. P.N.L. ( programmation neuro-linguistique ) musicothérapeute et
elle utilisait aussi le languages des signes.

Micheline M.: Orthopédagogue, spécialiste en éducation.
Normand: Langage corporel

Ce sont ces années d’expérience qui nous ont permis de développer cet intéressant projet au Guatémala, et de pouvoir répandre une pédagogie de base, efficace et utile, dans ce site web.


American-Quebeq Experience in Guatemala

Le projet Pedagogique à San Marcos, Lake Atitlan

1- Le départ du projet avril 2002

Daisy et moi rééduquons des enfants dyslexiques devant un médecin de San Marcos le Dr Juan Navarijo Rodas ( medico y cirujano ). Le docteur note des améliorations significatives dans les jours qui suivent. Il observe notamment une meilleure latéralité et meilleure capacité à reconnaître des formes. Convaincu des bienfaits de nos méthodes de rééducations, il nous donne une lettre de référence.

Peu après un autre docteur, le Dr Julio Cesar Vargas qui a aussi vu des résultats tangibles avec des jeunes du village, nous donne lui aussi une lettre de référence.

Ces deux lettres de référence nous servent d’introduction au superviseur éducatif de plusieurs villages, El señor Porfirio Geremias Par Chavajay, qui avec sa compétence et son efficacité organise rapidement des cours ateliers dans diverses écoles de la région dans plusieurs villages autour du lac Atitlan :
           De San Pedro, De San Pablo
           De San Juan et de San Marcos
Presser pour voir Reference Letter 1 et Reference Letter 2


1-A Formations dans les écoles

Ateliers que nous donnons Daisy et moi avec l’aide
d’un interprète

ATELIERS : ( contenu )

A. Initiation a la Kiné Éducative
             Dépistage et rééducation de la dyslexie
             Vérification des yeux et des oreilles

B. Introduction à Brain Gym

C. Pédagogie de base
             Les pré-requis à l’apprentissage
             Utilisation adéquate du matériel
             Comment favoriser l’apprentissage

LES ATELIERS EN ESPAGNOL:
Talleres (Taller I detalles: parte1, parte2, parte3, parte4, parte5, parte6, parte7, parte8, parte9, parte10, parte11, Taller II detalles: parte1, parte2, parte3, parte4, Taller III detalles: parte1, parte2, parte3, parte4)


TEMPORAIREMENT QUELQUES PARTIES EN FRANCAIS:
00  01  02  03  04  05  06  07  08  09

1-B Autres formations (ateliers)

De plus nous commençons un entraînement spécial avec 2 professeurs locaux qui parlent Kakchiqual le dialecte Maya de notre village. Avec nos deux professeurs locaux Rodolfo et Edgar nous offrons des formations à des petits groupes. Pour les gens intéressé qui sont de passage et pour d’autres qui sont bénévoles dans d’autres endroits D’autres viennent de d’autres régions et ont entendu parler de nous comme ( Colby Martin ) à ce moment responsable de la pédagogie dans un orphelinat de Rio Dulce. Il est venu au village prendre une formation avec son assistante.
Autres formations dans un centre d’aide à Panajachel. Edgar parle espagnol, kakchiqual et anglais

Les formations données par nos professeurs locaux nous donne la possibilité de répandre l’introduction à la Kiné éducative et la pédagogie de base et de plus nous Pouvons superviser les deux professeurs guatémaltèques et vérifier sur place leur enseignement.

Avec ma fille Julie nous donnons une formation à Antigua pour des professeurs d’une petite école de Santa Maria de Jesús. Ensuite nous allons dans le village aider les professeurs à diagnostiquer ( évaluer) les enfants et faire certaines rééducations devant eux.

Ensuite à la demande de ( Alma ) je vais donner une formation dans le Quiche à Santa Cruz del Quiche. Un des professeurs formés nous confirmé par la suite que maintenant à son école les parents qui ont des enfants en difficultés désirent tous que leur enfant soit dans sa classe ( à cause des résultats rapide qu’elle obtient. )

A la demande de Sylvana nous donnons 2 formations pour certains professeurs de Guate City. Sylvana ( guatémaltèque ) a reçue une formation plus spécialisée et elle était déjà venue à San Marcos 3 semaines pour une formation et pour travailler avec les deux professeurs locaux dans certaines écoles. Elle désirait ensuite travailler auprès des enfants à Guate City

Durant ce temps je prends contact avec l’école primaire de San Marcos…
Rencontre le directeur, José Luis Puac Juarez un homme très ouvert aux nouvelles idées. Nous parlons un peu de pédagogie, des enfants etc.
En parlant des enfants nous avions décelés dans plusieurs familles du village une lacune marquée en psychomotricité et en latéralité. ( ceci à l’aide de petits exercices et de petits jeux. )

2- REALISATION PEDAGOGIQUE

La chance nous sourit!

Trois québécois en éducation spécialisée de passage à San Marcos et intéressés au travail de la fondation acceptent de nous aider Le directeur de l’école conscient de la situation avait accepté que nous puissions évaluer les enfants. C’est un projet d’envergure puisque environ 600 enfants fréquentent l’institution primaire.

S’ensuivi une formation intensive d’une semaine en Kiné Éducative avec nos nouveaux bénévoles du Québec…. Patric, Caroline, Julie et s’ajoute Valérie, une française qui voulait suivre la formation avant d’aller faire du bénévolat près de Shela.
(Il faut cependant souligner que nous supervisions régulièrement leur travail lors de l’évaluation des enfants )
Ceci pour une évaluation plus précise et adéquate. Et parfois certains enfants étaient réévalués par d’autres équipes

Nous avons une belle équipe d’évaluation : les trois du Québec Julie ( ma fille), Alain ( qui sert d’interprète dans certains cas , les deux professeurs locaux, Daisy et moi 9 personnes pour l’évaluation Nous travaillons généralement en équipe de
deux, surtout avec les petits.

EVALUATION

A- Dépistage de la dyslexie:    X et II
          En position Bilatérale
                              Homolatérale

Presser pour voir les documents 1, 2, 3, 4

A -1. Évaluation des yeux et des oreilles

Cette première étape A implique un
                              travail personnel avec chaque enfant.

*** Information Importante a propos des yeux

B- Vérification de la psychomotricité, orientation spatiale et de la latéralité en groupe dans les classes
.


RESULTATS : et on passe à l’action

a. 38 % d’enfants dyslexiques

b. Aux petits test d’orientation spatiale et de latéralité: dans certaines classes, seulement 35 % des enfants réussissent les exercices.


Action pédagogique :

C - Seconde vérification des enfants dyslexiques


D - Ensuite avec ma fille, une amie Cynthia et
Edgar
nous allons faire des exercices de psychomotricité avec tous les groupes
.

Avec les résultats, le besoin de rééducation de base était évident..

n.b.: vous pouvez retrouver ces exercices dans la partie pédagogique et dans la partie exercices de base.

Psychomotricité de base et latéralité:

A- Exercices de base en groupe
B- On joue avec les pailles et les cercles
C- Avec la feuille des flèches

Souvent après quelques essaies ma fille et Cynthia sortaient de la classe avec certains enfants pour un travail individuel des exercices de base:

Voir exercice de base dans la partie pédagogie

A) 
Je lève mon bras
Je lève le genoux opposé, je centre
B) 
J’ouvre mon bras
J’ouvre la jambe opposée, je centre
C) 
Le huit paresseux ( signe de l’infini avec la main )
et bien sûr l’exercice de Cook

Quand ils revenaient en classe nous pouvions facilement apprécier la différence ET ces enfants étaient nettement meilleurs ET PLUS SYNCHRONISE lors des exercices suivants.

Après nous avons introduit les Casse-tête, et il fut facile d’observer qu’ils n’en avaient jamais fait.


**** Il fut intéressant de noter qu’ils progressèrent rapidement, très rapidement si on les compare à d’autres enfants du village qui n’avaient pas fait les exercices de psychomotricité et de latéralité. Même observation dans d’autres écoles.

Revenons 38 % de dyslexique Et plus de 50% faible en psychomotricité et orientation spatiale
Suite à ce pourcentage élevé d’enfants dyslexiques, la nécessité d’un programme spécial en ce que nous appelons pré-requis de base à l’apprentissage était évident, voir s’imposait

Le directeur accepta le projet

C’est ce projet qui a été crée et validé que nous vous proposons dans la partie pédagogique du site-web

Il est aussi basée sur notre expérience en tant que spécialiste en éducation au Québec et de la collaboration d’amis orthopédagogues

Noter : que nous avions déjà commencé cette DEMARCHE PEDAGOGIQUE dans la partie D précédente.

Premièrement rassurer les professeurs:

1- la dyslexie n’est pas une infirmité, une maladie
2- elle ne dépend pas de leur enseignement
3- beaucoup d’enfant dyslexique s’avèrent être très intelligent. Seulement à ce moment ils ne peuvent l’utiliser adéquatement car il y a un manque de synchronisation entre les deux hémisphères. Comme si dans un attelage, un cheval tire à gauche et l’autre à droite.

La formation a été plus spécialisée avec Edgar le professeur local qui parle Kakchiqual le dialecte Maya du village et des enfants qui arrivent à l’école. Et sa fonction fut durant une année et demie de recevoir individuellement les enfants du village dans leur langue et de vérifier s’ils avaient les pré-requis à l’apprentissage et selon le cas faire les rééducations nécessaires avec eux. De plus, l’introduction avec eux de certains exercices de bases que le professeur allait exécuter avec le groupe
Remarquer que faute de locaux, il a fallu construire une petite cabane à l’extérieur pour qu’il puisse recevoir les enfants individuellement.

Entre temps Daisy passe uniquement à l’administration ce qui me laisse moins de temps pour réaliser d’autres objectifs à l’école. et une autre chance pour nous
l’arrivée de Katrine, une travailleuse sociale d’Allemagne qui vient faire son projet à San Marcos et elle parle espagnol. Une nécessite pour nous à ce moment. Ensemble, nous pouvons préparer Rodolfo et Lennie sur un autre plan pédagogique. De plus elle peut superviser Rodolfo dans son travail auprès des SOCEPT. Et elle a fournie un travail immense en préparant Lennie à introduire les problèmes écrits avec les enfants de la 3e, à la 6e

Par la suite elle introduit un cours de musicothérapie, grace auquel nous avons mis au point une nouvelle approche efficace pour stimuler et harmoniser les deux hémisphères du cerveau. Avec deux enfants sur Isla del Sol nous avons tenté une petite expérience qui s’est avérée concluente.

N.B.: instructions et conclusions à venir dans deux mois
.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JEUX D’ASSOCIATION( ref. partie pédagogique)

 

 

 



Rodolfo et Lenny avec parfois un bénévole prennent charge des 1e et 2e avant de passer au 3e degré.
Ensuite Mélanie (québécoise) et Lenny ( guatémaltèque ) font un travail plus approfondie avec les élèves de 4e et 5e
.

***** Travail très intéressant avec les figures et forme de Veritech et les jeux d’associations des maisons
.

exemple : LE JEU DES MAISONS

*** Nous sommes passé de 12 à 6 maisons pour rendre le jeu plus accessible

JEU
Avec les pièces de la case 1 je peux construire quelle maison?


*** Lors de leur formation les professeurs avaient été avisé de ne pas répondre par oui ou non Mais de demander pourquoi? Donne-moi 3 raisons.
Les enfants répondent trop vite et ils dissent ce qui leur parait ( un peu semblable ) sans réfléchir ( ou quelconque analyse )

Dans le présent Jeu la réponse est 3
Le # 1 va avec le # 3

Verbalement les raisons … (du # 1 au # 3)
Le triangle vert #1va avec le triangle vert#3
Le carré rouge va avec le carré rouge
Le rectangle jaune va avec le rectangle jaune

Ces raisons lui permettent d’analyser et de
vérifier ses réponses. Pas de hasard !!!.

Le pourquoi est le plus important

Et on peut avantageusement inverser le processus

Le professeur demande donne-moi deux raisons pourquoi avec les pièces du # 1 je ne peux pas construire la maison # 6

LE POURQUOI IL EN VA DE MEME
AVEC LE JEU DES BATONS ET LA
PLUSPART DES JEUX D’ASSOCIATION
Que vous retrouvez dans la partie pédagogique

De plus Lennie et Mélanie ont fait une introduction avec les enfants à la compréhension des problèmes écrits et des fractions, ( le sens d’une fraction )

3 - Dans les Socep ( logar comunitario ))


Entre temps formation d’un groupe de professeur travaillant dans les Socep (pré-maternelle) des villages de San Pedro San Juan San Pablo San Marcos et Santa Catharina

Le but était de préparer les enfants le plus tôt possible au milieu scolaire en raison d’un manque évident de base naturel à l’apprentissage. Et après Rodolfo est passé dans tous les Soceps pour aider tous les professeur à évaluer les enfants et à effectuer les rééducations nécessaires avec eux. Parfois dans les Soceps la rééducation se fait sur une table, comme vous pouvez le voir dans certains livres de Kiné

Quelques photos avec Estella qui a organisé les cours dans les Soceps. Dans le village, elle a donné des initiations des exercices de bases que les gens peuvent faire à la maison avec leurs enfants. Dans les Soceps ils avaient été initié à la pratique possible et avantageuse des exercices de base sur des matelas pour les petits.

Juan Manuel démontre le le 2e exercice de base :
J’ouvre mon bras ( de côté 45degré )
J’ouvre la jambe opposée
Je centre

Et nous n’oublions pas le Symbole de l’infini… que l’enfant dessine avec ses mains : la droite puis la gauche au niveau de l’estomac.
Souvent il est préférable, au début, d’utiliser un dessin que l’on place sur le mur. En effect pour certains enfants dyslexiques il est difficile de croiser la ligne médiane. Le dessin les aide au début à exécuter ce ’ huit paresseux’. Nous avions observé ce fait au Québec, mais à San Marcos ce fait était nettement plus évident ( le grand problème qu’ils ont de traverser la ligne médiane) en référence aussi à la difficulté de croiser les deux hémisphères du cerveau.

Katrin va dans le nord du Guaté, dans le Nébaj pour le projet Mayan Hope. Elle donne une formation à un autre groupe dont Colby Martin s’occupe. Il m’a récemment écrit qu’ils allaient avec cette expérience ouvrir une autre classe en éducation spéciale l’an prochain.

Durant ce temps Edgard va continuer son travail auprès des enfants pour l’année à venir

 

 

 

4- Amérique du sud
Isla del Sol - Training a volunteer (Mathieu from Quebec)

Pérou et Bolivie experience

A la fin de l’année scolaire je suis partie avec ma compagne Jennifer pour le Pérou et la Bolivie pour voyager et aussi pour initier quelques projets.

A Copacabana, entraînement d’un psychologue en pédagogie de base et prerequis à l’apprentissage. Il s’en sert dans ses cours à l’université de La Paz.
Et présentation du matériel à de nombreux professeurs tant à Puno et Cusco au Pérou.


Isla del Sol ( Bolivie )

Formation de volontaires qui étaient la pour un an Et qui ont confirmé : nous ne savons trop que faire. Après la petite formation et qu’on leur ait montré l’utilisation du matériel, ils ont confirmé : maintenant nous serons utile dans cette partie de l’île. (nord)

Prise de contact avec le responsable de l’éducation et son assistant. Distribution du matériel pédagogique Utilisation du matériel pédagogique de base avec des enfants devant eux.

Durant ce temps Jennifer à leur demande enseigne l’anglais aux petits et de plus pour les guides elle enregistres une cassette Espagnol-Anglais correspondant à leurs besoins.

A noël, beaucoup grâce á la générosité de Jennifer, je me suis habillé en père noël et nous avons distribué des jouets dans plusieurs partie de l’île.

Avant de partir nous leur faisons aussi cadeau de nombreuses cassettes et des textes que nous avions fait enregistrer à Copacabana.

Le matériel pédagogique et le travail d’anglais a aussi été largement rependu à Puno et Cusco au Pérou.

Et un homme d’affaire de Lima s’est engagé à répendre matériel pédagogique rependre dans sa ville et les autres villes ou il avait des hôtels.


En ce moment la fondation a fait faire la traduction de centaines de pages de matériel éducatif du Québec en espagnol qui sera plus tard sur le site web.

The South America experience: Isla del Sol - Training a volunteer

 


About us | Philosophy | Pedagogy | Contact Us
 
Copyright Balance&Harmony.com 2005. All Rights Reserved. Atitlán, Guatemala.      FAISANDESIGN